Meilleures ventes

Informations

Fabricants

Nouveaux produits

Fournisseurs

  • Fashion Supplier

Carte blanche pour Métal amer

Publié le 12/11/2016

  • 0

À l’occasion de leur cinquième anniversaire les éditions Sixto ont souhaité donner carte blanche à l’écrivain de roman noir Yvon Coquil. Il a ainsi concocté les nouvelles réalistes de Métal amer, bijou d’humanité et témoignage sans pareil sur les conditions de travail et les relations humaines au sein des arsenaux, et tout particulièrement celui de Brest.

Dans ces nouvelles à l’humour corrosif, l’auteur croise mémoire collective et souvenirs personnels. Au carrefour du polar et du roman prolétarien, il donne de la voix à ce continent silencieux, celui des ouvriers des chantiers navals. Ses personnages, des êtres au bord de la rupture, sous la ligne de flottaison, tentent encore de résister. Ti-Jean, Arsène, Abdel, les sapajous, tous rêvent que demain la vie commence. Enfin, mettre à bas les cadences infernales et ne plus perdre sa vie à la gagner.

Yvon Coquil a travaillé une trentaine d’années au sein de l’arsenal à Brest, notamment en tant que charpentier-tôlier. Grand lecteur de Larry Brown, Louis Guilloux, Daniel Woodrell et Jean Mecker, il n’aime désormais rien tant qu’appeler la fiction pour dire sa vérité. En 2015, il a signé aux éditions Sixto un album de bande dessinée remarqué en duo avec le dessinateur Briac, Quitter Brest

Avec l’évidente volonté d’arracher les personnages et les lieux à l’oubli, de témoigner de leur existence, Yvon Coquil montre avec une singulière humanité de regard comment certains vivent.

Produits en rapport avec cet article

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent publier des commentaires.